Les prévisions d'ensemble canadiennes

Des prévisions d'ensemble globales sont produites deux fois par jour avec le modèle canadien GEM pour générer des scénarios métérologiques futurs jusqu'à  16 jours d'avance. 20 prévisions "perturbées" et une prévision de contrà´le sans perturbation sont produites. Les 20 modèles n'ont pas les mêmes paramètrages physiques, cycles d'assimilation et groupes d'observations "perturbées".

Produits et renseignements:

Moyenne sur 10 jours de l'anomalie de température

Voir la prévision de la moyenne de l'anomalie de température normalisée pour les prochains 10 jours. La prévision commence à 00Z du jour indiqué dans la figure. L'anomalie est par rapport à la moyenne climatologique. La prévision est calculée à partir de la moyenne d'ensemble des épaisseurs 1000-500 hPa avec une équation de régression. Les contours indiquent des multiples de 0.43 fois l'écart-type.

Cartes spaghetti



Prévision de

Sur les cartes spaghetti on peut voir la position d'un contour et l'incertitude qui s'y rattache. L'écart type de la hauteur à 500 hPa est montré par la couleur du fond. Il pourrait se produire que les contours soient éloignés les un des autres mais que les gradients soient faibles. Dans un tel cas, il se peut que la prévision puisse être considérée comme fiable.

Probabilité de précipitations

Les cartes montrent la probabilité que l'accumulation de précipitations (liquides ou résultant de la fonte) sur 12 heures dépasse les seuils de 2, 5, 10 et 25mm. Les intervalles de probabilité brute sont à moins de 22 % (au plus 4 membres sont au-dessus du seuil), entre 22 et 47 % (5 à 9 membres sont au-dessus du seuil), entre 47 et 72 % (10 à 14 membres sont au-dessus du seuil) et à plus de 72 % (15 à 20 membres sont au-dessus du seuil).

Suite à une normalisation nous avons remplacé les probabilités brutes de 22, 47 et 72 % par des valeurs normalisées.

Accumulation de précipitations

Sur la première carte on voit la prévision de la moyenne des ensembles. Les petits chiffres en rouge dénotent les centres de précipitations maximales des membres correspondants. L'analyse de vérificatation est superposée en tirets rouges. Les cartes suivantes montrent les prévisions du GEM global, du contrôle et des 20 membres.

Pression au niveau de la mer

Sur la première carte on voit la prévision de la moyenne des ensembles. Les petits chiffres en rouge montrent les centres de dépression et ceux en bleu dénotent les centres d'anticyclone des membres correspondants. L'analyse de vérificatation est superposée en tirets rouges. Les cartes suivantes montrent les prévisions du GEM global, du contrôle et des 20 membres.

Cartes GZ 500

Sur la première carte on voit la prévision de la moyenne des ensembles. Les petits chiffres en rouge montrent les centres de dépression et ceux en bleu dénotent les centres d'anticyclone des membres correspondants. L'analyse de vérificatation est superposée en tirets rouges. Les cartes suivantes montrent les prévision du GEM global, du contrôle et des 20 membres.

Dispersion d'ensemble des champs d'essai

Toutes les 6 heures, on calcule l'écart-type, en degré Celsius, des analyses de températures d'un niveau qui correspond à  une altitude d'environ 5 km à  partir de données provenant des champs d'essai des cycles d'assimilation. Là où l'écart-type des champs d'essai est grand, l'incertitude est grande. Il est important d'avoir de bonnes observations pour ces régions incertaines. On pourrait cibler dans de tels endroits des observations additionnelles. Sur la carte ci-bas, la moyenne des champs d'essai est illustrée par les lignes noires continues à chaque 5 degrés Celsius. L'écart-type des champs d'essai autour de la moyenne est montré en couleur sur la même carte. Voir.

Renseignements à propos du système

  • Les prévisions d'ensemble sont produites de façon opérationnelle depuis le 24 janvier 1996. L'ensemble comprenait originalement huit membres. Puis, le 24 août 1999, huit nouveaux membres ont été ajoutés pour créer un système de prévision d'ensemble à 16 membres. Le 12 janvier 2005, la technique de l'Interpolation Optimale pour le cycle d'assimilation a été remplacée par celle du Filtre de Kalman d'Ensemble. En juillet 2007, quatre membres ont été ajoutés pour produire un ensemble de 20 membres. Depuis ce temps, le système est régulièrement mis à jour (augmentation de la résolution, meilleures conditions initiales, meilleur modèle, etc.).
  • Une description des modèles perturbés présentement opérationnels peut être consultée ici.
  • Les prévisions d'ensemble du Service Météorologique du Canada (SMC) présentées sur cette page font partie du Système de Prévision d'Ensemble Nord-Américain (SPENA). Ce projet est une collaboration opérationnelle entre le service météorologique national (NWS) des États-Unis, le service météorologique national du Mexique (SMNM) et le SMC. Des produits sont faits en unissant les prévisions d'ensemble des systèmes du SMC et de NCEP pour bâtir un super-ensemble de 40 membres. Ces produits peuvent être vus sur le site web suivant.
  • Une formation sur les prévisions d'ensemble est disponible ici. Cette formation couvre les concepts de base en probabilité et statistiques ainsi qu'en modélisation numérique. On montre également comment les systèmes de prévisions d'ensemble fonctionnent. Les produits générés avec ces prévisions sont aussi expliqués et des lignes directrices sont données pour faciliter l'utilisation de ce type de produits. Également, des applications sous forme d'études de cas sont présentées.

Accès aux données numériques

Accès aux données des ensembles en format numérique: